Paul de Maricourt


A 12 ans, il compose ses premiers vers, dont certains seront repris dans ses deux recueils de poésie : "Entre sable et brûlure" (1999 La Bartavelle) et "La leçon des vents" (2001 Bucdom).

Suit une période de maturation, avant l’écriture des premiers romans, autour de 20 ans. C’est alors le temps de la découverte du désert, cinq voyages sur les pas de Monod ou de Saint Exupéry…

L’écriture de Paul de Maricourt s’en trouvera modelée, ses textes marqués par l’imaginaire, avec pour toile de fond des déserts de sable ou d’âpres plateaux montagneux et telle ou telle réminiscence de Dino Buzatti, voire de Julien Gracq : "La légion blanche" (2002 Bucdom), "Les grains du silence" (2003 l’Harmattan), "Les cairns" (2005 Circa 1924)…

Le style se décante alors, s’épure au fil des marches et du temps.

L’auteur découvre le haïku et lui consacre, à 36 ans, un premier recueil illustré par I .R. Muracciole, sa propre grand mère, qui comme lui, partage la passion des sables brûlants.

Paul de Maricourt

Paul de Maricourt